Y'a d'la joie

La joie de l’amour, Amoris laetitia, a fait couler beaucoup d’encre, et pas seulement dans les chaumières, mais également dans les sacristies et les palais cardinalices. Ce à quoi le Pape a répondu par un tonitruant… silence ! Pour laisser maturer, mûrir, croître la petitesse. Pour laisser respirer la fragilité humaine caressée d’un zéphyr nouveau de tendresse de la part de l’institution...

Le chapitre 8 est intitulé "Accompagner, discerner et intégrer la fragilité". Un fantastique programme réaliste pour le christianisme du XXIe siècle ! Et pourtant, vouloir rendre plus actifs, voire proactifs, les concernés – personnes divorcées, en deuxième union, voire couples gays – dans leur cheminement de foi vers leur place au sein de l’Eglise-communion semble encourager tout à la fois maintes initiatives à la base – et souvent organisées par des laïcs ! – et d’étranges résistances au sein du clergé – qui se verrait dépossédé d’un pouvoir décisionnel ? Le Pape demande trois choses :

Accompagner
Cela veut dire connaître, accueillir, apprécier la réalité de tant de couples, effectivement et selon la norme écrite, "pas réglo". Mais c’est une attitude profondément évangélique que de partir de la "réalité réelle" des paroissien(ne)s…

Discerner
Cela veut dire qu’ensemble, les baptisé(e)s que sont les partenaires et les clercs concernés peuvent réfléchir, discuter, dialoguer, s’informer voire se former, pour une décision graduellement centripète, qui ramène tout un chacun vers le cœur de Dieu, le centre de la vie catholique – du moins l’un des principaux ! – à savoir l’eucharistie.

Intégrer
Cela veut dire que le but de la pastorale, le but du ministère ordonné, le but de la vie sacramentelle, et donc du mariage religieux, est de vivre plus de communion, plus d’interaction, plus de joie à être Eglise ensemble dans la diversité des ministères, mais au service du même Seigneur. Dans la prise de soin des fragilités inhérentes à la condition humaine, mais dans une bienveillance éclairée et partagée par et pour tous.

Pourquoi ce programme dérange-t-il certains ?

Par Thierry Schelling
Le Lien des Paroisses, Magazine des Unités pastorales La Seymaz et Champel/Eaux-Vives.

Abonnez-vous aux News