Weekend de l'Ascension : un chemin de joie à faire en famille

Avec les longs weekends qui se multiplient, cette période de l’année est souvent l’occasion de partir pour changer d’air. Et bien cette année, nous vous proposons de prendre le contre-pied et de rester dans notre beau canton pour le weekend de l’ascension afin de profiter des merveilles qui nous entourent. Vous ne le savez peut-être pas mais depuis le 25 avril dernier, l’Eglise Catholique Romaine a inauguré un parcours qui traverse le canton. Un chemin de joie.

Un pélérinage à travers le canton de Genève
De Perly à Puplinge, en passant par Le Lignon et la Ville de Genève, treize mosaïques sur le thème de la Résurrection dessinent un chemin de lumière, de couleurs et de foi. Elles composent un nouvel itinéraire en étapes, le Chemin de Joie. Cette offre artistique et spirituelle a été réalisée pour adresser un message d’espérance à l‘ensemble des Genevoises et Genevois, de toute confession ou religion, croyants et non-croyants.

Chacune de ces treize mosaïques illustre une étape du Chemin de Joie. Ces imposantes fresques de tesselles, dont la dimension peut atteindre 8 m2, ont été spécialement conçues et composées par le célèbre atelier d’art spirituel du Centre Aletti de Rome. Elles évoquent notamment les apparitions du Christ ressuscité, telles que les Evangiles les rapportent ; elles invitent au pèlerinage et à la méditation.

Pour les chrétiens, le Chemin de joie s’inscrit dans la suite du Chemin de Croix, dont les stations relatent la passion du Christ jusqu’à sa mort sur la croix.

Le Chemin de Joie, ou Via Lucis par opposition à la Via Crucis, célèbre le temps pascal, qui débute avec la fête de Pâques et se clôt avec la Pentecôte.

Le chemin de joie, une démarche nouvelle
"Il y a des chemins de croix dans chaque église. Nous vous proposons une démarche nouvelle : parcourir un ‘chemin de joie’, en vous mettant en route, comme les disciples d’Emmaüs, avec le Christ ressuscité. Sur ce chemin, vous croiserez Marie-Madeleine, Pierre, Jean, Thomas, les apôtres et de nombreux disciples, tous témoins de la Résurrection. Ce chemin de joie est maintenant à vous ! Que ce chemin devienne celui de votre joie !", invite l’abbé Pascal Desthieux, Vicaire épiscopal à Genève.

Tel un vaste musée à ciel ouvert, accessible 365 jours par an et 24 heures sur 24, les mosaïques sont installées sur les murs et les façades de différentes églises de Genève. Mais pas seulement, car vous en trouverez aussi sur le temple protestant de Montbrillant, en signe d’œcuménisme, dans le jardin du Cénacle, en signe d’accueil, et dans la salle pour les célébrations de la prison de Champ-Dollon (seule mosaïque située à l’intérieur), pour rappeler la possibilité de rédemption et l’attention aux plus faibles.

Des mosaïques venues de Rome
Le Centre Aletti de Rome, dirigé par le père jésuite slovène Marko Rupnik est mondialement connu pour les œuvres réalisées aux quatre coins du monde, dont les mosaïques de la chapelle Redemptoris Mater, au Vatican, celles de la façade de la basilique Notre-Dame du Rosaire, à Lourdes ou encore le logo de l’Année sainte de la Miséricorde (2016). Une partie des mosaïques du Chemin de Joie a été composée par l’atelier d’Encañada, au Pérou, engagé dans le soutien communautaire et où travaillent des artistes formés par le père Rupnik.

Une promenade familiale idéale pour le weekend de l'Ascension
Alors si vous avez envie de vous baladez ce weekend de l’ascension, pourquoi ne pas partir à la découverte de ces trésors cachés aux quatre coins de Genève.

Il est peut-être un peu ambitieux de partir pour voir les treize mosaïques d’un coup. Néanmoins, se créer un petit itinéraire afin d’en voir deux, trois ou quatre nous parait être une bonne solution. Une sortie active en famille qui combine art et spiritualité.µ

Site internet de l'ECR Genève
Photo : Google
Cliquer ici pour plus d’informations sur le chemin de joie

Abonnez-vous aux News