Fête patronale : Saint-Joseph, qui es-tu ?

En ce mois de mars, regardons qui est saint Joseph. Homme silencieux, discret et humble de l'Evangile ; il est à la fois un époux, un père, un artisan et un saint. C'est avec ces qualificatifs que nous souhaitons vous présenter saint Joseph.

Un homme

Bien qu'il soit silencieux, le personnage de Joseph est mentionné à dix-neuf reprises dans l'Evangile. Il ne parle pas, mais il agit, il fait ce que l'ange lui prescrit. En effet "ce premier il fit devient le commencement du chemin de Joseph" (1). C'est un homme, dans toute sa masculinité, issu de la lignée de David (cf Lc 3, 23-28 ; Mt 1, 1-17). Si nous pensons au texte de la Genèse, Dieu a créé l'homme et la femme, c'est-à-dire qu'il y a une différence sexuelle. Jean-Paul II a écrit : "l'homme (adam) créé du limon du sol est défini comme homme (is = mâle) seulement après la création de la première femme" (2). Cela signifie que Adam a besoin du vis-à-vis d'Eve pour pouvoir se définir comme un homme masculin. De même Joseph a besoin de Marie pour être un homme viril.

Un époux

Le mariage de Marie et Joseph ne nous est pas raconté dans la Bible. Nous savons que l'un et l'autre étaient promis en mariage (cf. Mt1). Il s'agit d'une première partie du mariage - des fiançailles. Car dans le peuple hébreu le mariage se concluait en deux étapes "on célébrait d'abord le mariage légal (vrai mariage) et c'est seulement après un certain temps que l'époux faisait venir l'épouse chez lui" (3). Aussi "c'est dans ce laps de temps que Marie se trouve enceinte" (4). A propos de Marie et Joseph, Jean-Paul II a écrit "voici qu'au seuil du Nouveau Testament comme à l'entrée de l'Ancien se dresse un couple. Mais, tandis que celui d'Adam et Eve fut la source du mal qui a deferlé sur le monde, celui de Joseph et Marie est le sommet d'où la sainteté se répand sur toute la terre"(5).

Un père

Joseph est le père putatif, c'est-à-dire qu'il devient le père adoptif de Jésus. Lors du songe, Joseph a la mission de donner le prénom de Jésus à l'enfant (cf. Mt 1, 25). Ainsi "en nommant l'enfant, rôle réservé au père, il l'adoptera" (6). Rappelons-nous que "saint Joseph a été appelé par Dieu à servir directement la personne et la mission de Jésus en exerçant sa paternité c'est bien de cette manière qu'il coopère dans la plénitude du temps au grand mystère de la Rédemption [...]" (7). Joseph est donc le père terrestre de Jésus, qui va l'accompagner dans sa croissance et son éducation. C'est lui qui se fera du souci lorsque Jésus, âgé de 12 ans, restera au temple de Jérusalem.

Un artisan

Toute l'enfance et la croissance de Jésus ne nous sont pas racontées. Jean-Paul II a écrit : "une des expressions quotidiennes de cet amour dans la vie de famille de Nazareth est le travail" (8). Bien qu'il soit issu de la noble lignée de David, Joseph exerce l'humble métier de charpentier, un artisan au sens du mot grec "tekton". Le travail - manuel ou intellectuel - permet "la sanctification de la vie quotidienne, à laquelle chacun doit s'efforcer en fonction de son état [...]" (9). Lors de la fête de Saint-Joseph travailleur, nous demandons à Dieu : "tu veux que l'homme par son travail te rende gloire en continuant ton œuvre [...]" (10). Ainsi notre travail doit permettre de glorifier Dieu.

Un saint

Joseph, un homme mais aussi un saint. Lors de la fête des Saints, à la messe nous disons : "Dans leur vie, tu nous procures un modèle, dans la communion avec eux, une famille et dans leur intercession, un appui" (11). Joseph est aussi un modèle de prière. Jean-Paul II le décrit comme "un homme ouvert à l'écoute de Dieu dans la prière". Aussi ne manquons pas d'invoquer saint Joseph dans notre prière, en particulier pour le travail, la famille et la vie du couple.

Par : François Perroset



1 : Jean-Paul-II, Redemptoris custos
2 : Jean-Paul II, A l'image de Dieu l'homme et femme, Cerf, 1980, p.42
3 : Jean-Paul II, Redemptoris custos, n°17
4 : Les Evangiles : textes et commentaires, Alain MARCHADOUR, Bayard, 2001.
5 : Jean-Paul II, Redemptoris custos, n°7
6 : Les Evangiles : textes et commentaires, Alain MARCHADOUR, Bayard, 2001.
7 : Jean-Paul II, Redemptoris custos, n°4
8 : Jean-Paul II, Redemptoris custos, n°22
9 : Jean-Paul II, Redemptoris custos, n°22
10 : Missel romain, Fête de Saint Joseph travailleur.
11 : Missel romain, préface des saints.

Abonnez-vous aux News