Nous tous…

"Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême." (Romains 6,3) Et, comme le chante la liturgie de l’Orient chrétien : "Par sa mort, il a détruit la mort." Vivants de la vie de Dieu parce que victorieux de la mort en Christ, telle est notre réalité de baptisés.

Mais en sommes-nous vraiment cons­cients ? Sommes-nous encore capables de nous en émerveiller ?

Le temps du Carême nous est donné comme temps de grâce pour que nous puissions spirituellement revivre ce plongeon qui nous rend victorieux de toute logique de mort.

Pour certains, le baptême est la dernière étape d’un chemin que l’on appelle catéchuménal. 64 adultes de notre diocèse et près de 200 enfants en âge de scolarité l’ont vécu cette année. Ils seront baptisés à Pâques.

Les rencontrer est un vrai bonheur. Quelle richesse dans leur parcours et combien apparaît concrète l’action de Dieu dans leur vie ! Ils sont, pour les communautés qui les accueillent, une véritable grâce : ils nous permettent presque physiquement de retrouver la fraîcheur de l’eau qui conduit à une plénitude de vie.

Ils peuvent nous aider à mieux percevoir ce mystère appelé à donner le ton à toute notre vie. Ils peuvent aussi donner un élan nouveau à notre témoignage parfois somnolent : c’est ensemble que nous rendons visible la présence du Ressuscité !

Que ce temps de Carême soit un temps lumineux. Qu’il nous aide à bien accueillir ceux qui vont recevoir la lumière du baptême, à vivre plus profondément le mystère de Pâques et à briller dans notre monde de la lumière du Ressuscité !

Par Abbé Mars-Louis Passera
Le Lien des Paroisses, Magazine des Unités pastorales La Seymaz et Champel/Eaux-Vives.

Abonnez-vous aux News