Noël à nos portes

Noël, c’est la naissance d’une nouvelle humanité. Dieu a choisi volontairement le chemin de l’abaissement en s’incarnant dans notre condition de finitude afin de nous déifier : c’est l’origine de notre joie "soyez sans crainte, dit l’ange, car voici, je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple." (Luc 2, 10)

Comme chaque année, la fête de Noël est attendue avec impatience par grands et petits pour célébrer un événement passé toujours actuel.

Qui dit que l’on ne célèbre pas Noël comme il se doit en Afrique ? Sur le continent noir, malgré l’absence de la neige, la joie et la bonne humeur sont de mise tout au long des festivités. Noël est d’abord une fête religieuse, essentiellement vécue dans sa dimension spirituelle. Une très grande piété marque les activités : la crèche dans sa beauté traditionnelle, la messe de minuit qui rassemble toutes les catégories confondues pour vivre cet événement de grâce.

Après la dimension spirituelle, à travers des chansons mélodieuses, avec des instruments de musique (balafon, tam-tam, flûte, kora), les gens à tous les niveaux manifestent leur gaieté. Des cris de joie de toutes sortes se font entendre et appellent les autres à sortir de leurs cases pour danser dans les rues.

Nuit de rêve, nuit de chants et de danses, nuit pleine de bruits : la nuit de Noël en Afrique est autant une fête familiale de convivialité, de solidarité et de partage. Le vrai cadeau qui se fait, est le partage avec les plus pauvres, les démunis et les orphelins : tout simplement parce que l’Enfant Jésus a choisi le chemin de la pauvreté pour habiter parmi nous.

N’oublions pas que le plus beau cadeau que nous pouvons offrir à quelqu’un en ce temps de fête, c’est de l’aimer et de lui apprendre à aimer en vérité. Pensons surtout aux sans-abris.

Joyeux Noël à tous.


Par l’abbé Joël Akagbo
Le Lien des Paroisses, Magazine des Unités pastorales La Seymaz et Champel/Eaux-Vives.

Abonnez-vous aux News