JMJ 2019 - Péripéties des jeunes suisses au Panama

15-17 janvier 2019: Genève – Francfort – Panama City – Changuinola. Deux jours de voyage et de péripéties pour les jeunes suisses. Entre attente et mésaventures routières, les JMJ débutent. Ces petits imprévus sont autant de raisons d’apprécier davantage l’expérience qui les attend.

Vingt-quatre heures séparent le réveil du groupe suisse à la paroisse de la Châtelaine, à Genève, au repos bien mérité, à Panama City. “Je n’ai jamais été si loin!”, s’exclame Vincent dans l’avion. Et il est loin d’être le seul dans ce cas. Durant l’escale à Francfort, les jeunes suisses rencontrent ceux des Philippines, d’Inde, d’Allemagne et de Pologne. Belle rencontre aussi avec le Père Joao Chagas, responsable des JMJ auprès du dicastère romain de la famille, des laïcs et de la vie.

Prière pour les absents

Le deuxième jour, le groupe doit quitter la capitale pour rejoindre son diocèse d’accueil. Le car ne démarre pas. L’occasion de célébrer une eucharistie improvisée dans une salle de conférence de l’hôtel. “Avant le départ, nous avons particulièrement prié pour tous les jeunes qui sont restés en Suisse, raconte Claire Jonard, responsable du groupe romand. Car c’est au aussi en leur nom que nous sommes ici”.

Un accueil festif

Douze heures de car sont prévues pour atteindre la paroisse du Sacré-Cœur d’Empalme, à Changuinola. Mais avec les contretemps, les adaptations, les problèmes techniques et les différentes pauses, trois heures de trajet supplémentaires sont nécessaires. Dans cette traversée du Panama, les jeunes découvrent les forêts, les champs de bananes et de cannes à sucre, et les montagnes – avec le passage d’un col à 2100 mètres d’altitude.

Arrivé dans la soirée, le groupe reçoit un accueil festif. Dans cette paroisse, construite il y a à peine 2 ans, le curé est un prêtre missionnaire roumain. Les familles d’accueil, qui attendent les jeunes depuis longtemps, les mettent directement dans le bain. Escorte, drapeaux, tambours et danses célèbrent l’arrivée des Suisses. (cath.ch/gr)


Par Claire Jonard et Marie Boillat, au Panama
Cath.ch, portail catholique suisse
Photo : Myriam Bettens, sur Catch.ch

Abonnez-vous aux News