Aspirer à la paix

Dans la Bible, la paix n’est pas seulement le pacte qui permet une vie tranquille, ni le "temps de paix" en opposition au "temps de guerre" : elle désigne le bien-être de l’existence quotidienne, l’état de l’homme qui vit en harmonie avec Dieu, les autres, lui-même. Elle est bénédiction, repos, salut, vie. Cette paix est beaucoup plus qu’un "cessez-le-feu" ou un "fiche-moi la paix". Comment alors la cultiver ?

La paix est un don de Dieu
"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé." (Jn 14, 27)

La paix se trouve à l’intérieur
Un Père du désert se demandait parfois : "Mon Dieu si tu es partout, comment se fait-il que je sois si souvent ailleurs ?" Nous vivons dans une civilisation très extériorisée. Du coup, nous vagabondons d’une chose à l’autre et ces sollicitations permanentes parasitent l’intériorité. Nous rebrancher sur la source permet un recueillement propice à la paix.

La prière nous aide à trouver la paix
"Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Alors la paix de Dieu gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus." (Ph 4, 6-7)

La paix demande un engagement
"Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu", dit Jésus (Mt 5, 9). "Evite le mal, fais le bien, recherche la paix et poursuis-la", nous enjoint le psaume. (Ps 34, 15)

Le pardon apporte la paix
Le sacrement de réconciliation nous offre "le pardon et la paix". De même, le pardon demandé, accueilli, offert engendre la paix intérieure et entre nous.

"Un bien en entraîne un autre." (Saint Nicolas de Flüe)
Si chaque membre de la famille trouve la paix du cœur, alors, comme dans un cercle vertueux, un climat paisible pourra s’installer.


Par Bertrand Georges
Le Lien des Paroisses, Magazine des Unités pastorales La Seymaz et Champel/Eaux-Vives.

Abonnez-vous aux News