Accueil

Actualités (Tout voir)

L’Évangile a casa 40

«Tout être vivant verra le salut de Dieu». Isaïe le proclamait, Jean le Baptiste le reprenait, tout être vivant verra le salut de Dieu! Pas juste les humains, donc. Qui sont loin d’être tous et toutes vivant.e.s… même s’ils et elles respirent!

L’Évangile a casa 39

Eh bien! Jésus n’y va pas avec le dos de la cuillère: les événements annonçant sa venue sont plutôt… renversants, littéralement! Qui plus est, sa venue, chaotique ou pas, semble «affoler» et «désemparer», voire faire «mourir de peur»…

L’Évangile a casa 38

Il me semble que «Jésus-Christ» et «roi» sont… opposés, comme un oxymore (deux termes qui se contredisent et… s’annulent!). Qui plus est, comme Helvète, j’ai du mal avec l’idée de royauté…

L’Évangile a casa 37

Jésus aurait-il vu des séries du genre Goldorak ou Albator? Non, anachronisme évident! Et le livre de l’Apocalypse? Non plus, car il est tardif par rapport à sa Résurrection. Alors? D’où lui viennent ses idées de phénomènes célestes qui se déglinguent?

L’Évangile a casa 36

Tout commence par un regard... celui de Jésus qui voit le détail. Avec un zest d’intuition. Et une dose de compassion, mais qui relève, pas qui enfonce par un possible misérabilisme…

L’Évangile a casa 34

Servir et non être servi… N’empêche, si le Christ préfère servir, il faut bien qu’Il trouve des personnes qui se laissent servir. C’est donc une attitude plus qu’un automatisme, qu’Il nous invite à développer, au nom de notre baptême.

L’Évangile a casa 35

Un mendiant aveugle… Le comble de la précarité, ou presque. Du moins pour un homme dans la compréhension sociale de l’époque. Le pauvre, serait-on tenté de dire…

L’Évangile a casa 33

Dénuement. Dépouillement. Ou, dit plus positivement: légèreté. Pour suivre le Christ, il ne sert à rien d’être riche, encombré.e de choses et d’objets, de sciences et de savoirs… «Pas de sac, pas de tunique ni de pain ni de sandales», précisait Jésus à ses missionnaires de la première heure.

L’Évangile a casa 32

Femme, homme, enfant… Les trois composantes de la société humaine se retrouvent réunis dans le même passage pour le moins «en dents de scie» ! Le divorce (le «renvoi», disait-on à l’époque), aussi bien que la place de l’enfant dans la communauté, sont abordés de manière pragmatique et sous l’angle de la cohérence réciproque nourrie par la confiance. Voilà, illustré, le type de relation «façon chrétienne».

L’Évangile a casa 31

«Un miracle…. un verre d’eau». Aux antipodes l’un de l’autre ! Et ce qui conjugue ces deux extrêmes, c’est le «en mon nom», ou «au nom de notre appartenance au Christ»… Mais Jean se trompe de guide : c’est le Christ, le «Désoiffeur» par excellence, qu’il faut suivre, et non pas le «nous» que forment les disciples…

Actualités (Tout voir)

Nouveauté: L’instant musical (Tout voir)

ECR – Vie de l’Eglise à Genève (Tout voir)

https://presse.saint-augustin.ch/?json=get_category_posts&category_slug=ecr-vie-eglise-geneve&get_recent_posts&count=3

L’Essentiel – Le lien des paroisses (Tout voir)

https://presse.saint-augustin.ch/?json=get_category_posts&category_slug=lessentiel-lelien-public&get_recent_posts&count=3